Jaroslav Rössler

De Lorelle.


vente de photographies de Lucien Lorelle : contactez Gil188906ber652108t L357324AGA26458NNE799365.



Jaroslav Rössler (25 mai 1902 - 5 janvier 1990)


Grand photographe Tchèque, Rössler commença son apprentissage photographique chez František Drtikol avec qui il s'exerça aux photogrammes.

Dès la fin de 1927 Lucien Lorelle l'invita à venir étudier en France au studio « Lorelle » du Boulevard Berthier.

Rössler travaillera ensuite chez Piaz puis à nouveau avec Lucien Lorelle au studio « Lucien Lorelle » jusqu'à l'été 1935.

Bien au-delà des rapports professionnels, Jaroslav Rössler et son épouse Gertruda Fischerová (1894 - 1976) ont développé une intense amitié pour Lucien Lorelle, sa femme et leur fille Françoise, amitié réciproque qui se traduira par une correspondance très suivie avec Madame Lorelle après le retour en Tchécoslovaquie et bien longtemps après le décès de Lucien Lorelle

L'expulsion

Jaroslav Rössler a gardé toute sa vie un attrait particulier pour Paris et la France bien qu'il fut extrêmement marqué par son arrestation et son expulsion en 1935 pour avoir photographié une manifestation sur les grands boulevards aux alentours de la Place de l'Opéra.

Contrairement à la rumeur Rössler ne fut détenu qu'une seule journée par la police française et non six mois comme il est parfois fait état. De plus l'ordre d'expulsion indiquait qu'il pouvait revenir en France.

L'énigme

Pour une raison à ce jour toujours inexpliquée Rössler s'était persuadé que cette arrestation était un piège que lui avait été tendu.

Abattu et humilié Rössler tenta de mettre fin à ses jours en se coupant les veines ce qui lui valu d'être gardé quelques temps en hôpital psychiatrique à Strasbourg.

Durant ces quelques semaines il refusa de communiquer quelque information sur sa famille qu'il pensait à l'origine de sa mésaventure.

Pendant ce temps sa femme, rentrée à Prague avec leur fille Sylva Vítová-Rösslerová (7 September 1926 - ) juste avant l'arrestation de Rössler, le recherchait par voie de presse et de radio en Tchécoslovaquie, France et Allemagne. Elle avait aussi alerté le consulat Tchèque en France.

Finalement retrouvé par la police française, sa femme et sa mère rejoignent Rössler en France puis tous repartent pour la Tchécoslovaquie.

Dans sa correspondance avec la famille Lorelle lors de la disparition de Jaroslav, Gertruda nous apprend que le grand-père de Jaroslav Rössler, Français d'origine, avait émigré en Autriche, dont une partie fut plus tard annexée et rattachée à ce qui devait devenir la République Tchèque.

L'épisode inexplicable d'expulsion laissa à Jaroslav Rössler un très profond sentiment d'avoir été trahit par la France qu'il affectionnait.

Comme nous l'apprend Gertruda dans sa correspondance, Rössler n'accepta de parler de ceci qu'immédiatement après son retour à Prague et ce sujet ne fut ensuite plus jamais abordé.

Rössler et la France

Rössler reviendra de nombreuses fois en France après son installation définitive à Prague. Bien que nous n'ayons aucune information précise sur les raisons de ses visites, nous savons qu'il fut photographié avec sa petite fille par Lucien Lorelle en novembre 1948 au studio « Lucien Lorelle ».

Rössler sera très fier lorsque dans les années '65 sa petite fille Michaela Vítová étudiera le français à Prague. Alors qu'il déléguait généralement la correspondance en français à Gertruda il écrira lui-même cette nouvelle à la famille Lorelle.

En introduction d'une lettre en date du 26 Février 1971 adressée à Mme Lorelle, Rössler écrit  :
« le 26 février 1968 et 27 mois Sevat 5728 est décédé mon maître Lucien Lorelle
l'honneur à son souvenir nous n'oublions pas. »

Au milieu des années '70 Rössler reviendra en voyage à Paris où il séjournera chez Mme Lorelle.

Peu de temps aprè son retour à Prague il lui écrira pour exprimer son regret de ne pas avoir osé lui demandé s'il pouvait aller se recueillir sur la tombe de Lucien Lorelle.






Des négatifs, sur plaques de verre, de Jaroslav Rössler & de sa fille Sylva Vítová-Rösslerová, photographiés par Lucien Lorelle au milieu des années '40, sont disponibles.



Expositions
Notre Galerie : Octobre 2007

Liens amis : [ Trois Petits Poings ]